Déluge ultra-droitier annoncé sur Tampa

L’ouragan Isaac a finalement épargné Tampa mais la ville sera bien frappée dès ce soir par un déluge ultra-droitier. Cette convention républicaine s’annonce effectivement comme l’une des plus à droite de l’histoire. Elle s’apprête même à décrocher le pompon de la plus « ultra » des grands-messes du parti fondé par Abraham Lincoln.

Les premiers échos concernant la plate-forme qui sera adoptée en conclusion des trois jours de débat le confirment : l’assaut général est décrété contre les conquêtes sociales et sociétales de ce dernier demi-siècle.

En choisissant Paul Ryan, champion des « Tea Parties », comme second, Mitt Romney n’a pas seulement donné des gages à la base ultra-conservatrice du parti républicain qui le considère encore et toujours comme trop « modéré ». Il a également proposé un cap au pays : en finir avec ce qui reste du « New Deal » de Franklin Delano Roosevelt et de son enfant des années 60, la « Grande société » de Lyndon Johnson. Le représentant du Wisconsin est en effet l’auteur d’un « plan » pour le moins « radical » (au moins dans sa propre logique) : 6000 milliards d’économies à réaliser dans la décennie à venir via des coupes faramineuses dans tous les budgets fédéraux et la privatisation partielle (dans un premier temps) de Medicare, le programme de protection sociale des plus de 65 ans. Le camp Obama a affublé le député Ryan du sobriquet de « Robin des Bois à l’envers ».

Côté société, le parti républicain va poursuivre sa croisade contre les droits des femmes, notamment celui de disposer de son corps. La semaine dernière, Todd Akin, le candidat républicain pour l’un des sièges de sénateurs du Missouri, avait encore franchi un cran en estimant qu’il était « très rare » qu’une femme se trouve enceinte suite à un viol puisque son corps réagit « naturellement » et « a des moyens d’empêcher la fécondation ». Face au tollé, Romney avait pris ses distances. L’ultraconservateur du Missouri ne sera pas de la convention de Tampa mais son esprit sera bien présent dans le programme officiel du parti. On devrait y retrouver la proposition d’apporter à la Constitution des Etats-Unis un « amendement sur la vie humaine » et un « salut » à tous les Etats qui multiplient les obstacles. Le parti républicain devrait donc prendre position contre l’avortement même en cas de viol ou d’inceste. Lors de la campagne des primaires, Mitt Romney s’était prononcé pour que la Cour Suprême infirme l’arrêt Roe v. Wade rendu en 1973 par cette même Cour et qui reconnaissait l’avortement comme un droit constitutionnel…

Dès vendredi, Mitt Romney et Paul Ryan aborderont, sans doute, les deux derniers mois de la campagne avec une organisation ragaillardie, malgré des divisions profondes, et soudée, au moins par l’envie de bouter Obama hors de la Maison Blanche. Seul petit « problème » pour le ticket républicain: comment rendre majoritaire dans les urnes un projet politique et idéologique minoritaire dans le pays ? (voir http://www.humanite.fr/monde/la-seule-facon-pour-romney-de-l%E2%80%99emporter-face-obama-497554)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s