« Pour les Latinos, les questions sociales dominent »

A chaque élection, cette « minorité » de 50 millions d’habitants est présentée comme la faiseuse de rois. A tort, jusqu’ici. Et cette année ? Entretien avec Chris Zepeda-Millan, professeur au département d’études chicanos à l’université de Californie à Los Angeles (Ucla). (Entretien publié dans l’Humanité dimanche du 29 octobre 2020.)

Les Latinos n’ont formé que 11 % de l’électorat en 2016 alors qu’ils représentaient 18,5 % de la population. Cette minorité, sang neuf des classes populaires, peut-elle faire la différence ?

Dans quelle mesure l’électorat latino pourra-t-il être décisif le 3 novembre ?

Je pense que les Latinos vont jouer un rôle important dans plusieurs États, quoique de façon différente. Par exemple, ils auront un ­impact en tant qu’une large frange de l’électorat dans des Swing States (État pivot pouvant faire basculer le résultat final – NDLR) traditionnels comme le Nevada, le Colorado et le Nouveau-Mexique. Ils joueront également un rôle pour rendre, pour la première fois depuis des décennies, disputés des États républicains comme l’Arizona et le Texas. Habituellement, les républicains ne passent pas beaucoup de temps à faire campagne dans ces deux États, mais en raison d’un vote latino en croissance, ils ­deviennent des Swing States. Les Latinos peuvent également jouer un rôle malgré leur faible proportion numérique en Caroline du Nord et en Pennsylvanie car Trump et Biden y sont au coude-à-coude.

Quelles sont les thématiques qui pourraient conduire à une forte participation des Latinos ?

Je pense qu’il s’agit toujours des mêmes sujets qui intéressent les Latinos : l’emploi, la santé, l’éducation et l’immigration. Une étude, réalisée dans quatre Swing States où ils pèsent démographiquement – Arizona, Floride, Nevada et Texas –, indique que les Latinos ont des salaires plus bas, moins de couverture maladie et ont plus de probabilité de contracter le Covid que les autres groupes ethniques. Les questions sociales sont plus importantes que l’immigration.

Certains sondages montrent une progression de Donald Trump parmi les Latinos, particulièrement les hommes. Qu’en pensez-vous ?

La plupart des sondages ne disposent pas d’un échantillon assez large pour prétendre être représentatifs de ce que pensent les Latinos. Les derniers sondages de Latino ­Decisions, les meilleurs spécialistes de l’opinion publique latina, montrent que 67 % des ­Latinos soutiennent Biden tandis que seulement 24 % se prononcent pour Trump (en 2016, Hillary Clinton avait remporté 65 % des suffrages latinos, Donald Trump 29 % – NDLR). Cela correspond aux affiliations partidaires, car 25 à 30 % des Latinos se déclarent ­républicains, donc autant iront voter pour Trump.

Le Texas et la Californie ont la même proportion d’habitants latinos. Le premier est républicain. Le second est démocrate. Qu’est-ce qui peut expliquer cette différence ?

Les Blancs en Californie sont plus progressistes que les Blancs au Texas, ce qui fournit la première explication. Le Texas a une histoire beaucoup plus violente contre les Latinos, où les Mexicains ont été lynchés dans des proportions importantes. Le Texas est aussi célèbre pour le redécoupage électoral (« gerrymandering ») et les purges des listes électorales afin de s’assurer que les Noirs et Latinos ne votent pas ou ne décrochent pas de mandat. Pour autant, en raison de la forte croissance des Latinos dans cet État, on commence à y constater des changements.

En Californie, le mouvement syndical a engagé après la proposition 187 (soumise par le gouverneur républicain et adoptée par référendum, elle interdit, en 1994, l’accès aux soins et à l’éducation aux sans-papiers – NDLR) une campagne pour convaincre les immigrés légaux de devenir citoyens, de s’inscrire sur les listes électorales.

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Eclairages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s